Il y a cartes et cartes

18 Sep 2020 | Tarologie

Pour le public non averti, les cartes sont les cartes, et ceux qui tirent des cartomanciens. La réalité est plus complexe. Le terme de cartomancien ne s’applique qu’à ceux qui utilisent à des fins divinatoires, le jeu traditionnel des 32 cartes avec ses quatre séries : trèfle, cœur, carreau et pique.

C’est une divination modeste dans ses techniques comme dans ses ambitions. La cartomancie se cantonne à notre vie quotidienne dans ses composantes principales : les amours (le cœur), le travail et l’argent (le trèfle), les voyages (le carreau), les souffrances, les épreuves, les maladies (le pique).

Le tarot du tarologue – car il existe un tarot « à jouer » qui n’a rien à voir avec le tarot divinatoire – est un instrument original, un jeu de 78 cartes qu’on ne nomme jamais « cartes » mais « arcanes » ou « lames ».  Des mots très révélateurs. On n’est pas dans le monde des « jeux pour jouer », on ne fait pas de « partie de tarot ».

Destin

Le tarot des tarologues a des ambitions très élevées.

Il se veut un outil divinatoire, mais aussi un support d’exploration psychologique et chemin de méditation.

Mais en matière de tarots, il y a tarot et tarot. En effet, dans le monde francophone, on connait surtout les cartes dit de Marseille avec les 22 arcanes majeurs et les 56 arcanes mineurs. A savoir, les arcanes majeurs ne traitent que des questions majeures, donc les plus difficiles. Les arcanes mineurs ne parlent que des questions mineures.

Dans le traditionnel tarot de Marseille, les 56 arcanes mineurs sont difficiles à interpréter, à moins d’apprendre par cœur la signification de chaque carte, car elles sont illustrées de façon simple avec la série de coupes, d’épées, de deniers et bâtons. Le problème a été vite résolu à la parution du Tarot Rider-Waite en 1909. Les arcanes majeurs sont les mêmes que celle du tarot de Marseille, à quelques détails près ; sa grande innovation est que ses cartes mineures sont illustrées avec des dessins qui permettent de saisir leur signification d’un simple coup d’œil. Voir des images rassure, aide à se projeter et facilite la lecture. Ainsi ce tarot Rider-Waite a conquis la place du premier jeu de tarot le plus vendu au monde. Ce jeu, plus adapté, s’impose aux débutants, tout en gardant intacte la puissance et la profondeur du système initiatique qui fait la force du tarot.

A savoir, le tarot repose sur une structure bien particulière contrairement aux oracles.

Un tarot est toujours composé de 78 cartes dont 22 arcanes majeurs

et 56 arcanes mineurs.

Tous jeux ne reposant pas de cette structure si particulière au tarot sera considéré comme un oracle.

Les oracles sont des jeux strictement divinatoires crée par des voyants. Parmi, les plus connus, il faut en citer deux : « Le Grand Jeu de Mademoiselle Lenormand », célèbre voyante au temps de la Révolution et de l’Empire, et l’Oracle de Belline, un jeu dessiné par un voyant du nom d’Edmond au XIXème siècle, retrouvé et édité par le voyant Belline.

Un oracle, contrairement au tarot, est composé d’un nombre de cartes indéfinis et repose sur la structure de son auteur. Créer son propre oracle est devenu aujourd’hui un exercice de style pour de nombreux voyants. Chacun de ses oracles a la séduction d’une vision individuelle.

Cartes, Tarots ou Oracles tout l’art est ensuite dans la pratique et son interprétation.

Voir ma vidéo sur le sujet :

Stanislas Delorme

“Je vous explique tout !”

Mes réseaux sociaux

Articles & vidéos

“C’est le destin qui attribue les cartes, mais c’est nous qui les jouons.”

Guillaume Musso